Dominique Forma

Dominique Forma

Dominique Forma est né en 1962 à Puteaux. Études de sciences économiques à la faculté de Villetaneuse et études audiovisuelles à Sorbonne Censier. Il rompt avec sa vie d’informaticien en 1991 et part pour la Californie où il vit jusqu’en 2007.

À Hollywood, il entreprend une carrière dans le cinéma ; il travaille entre autres sur le film de James B. Harris, Boiling Point (l’extrême limite), sur celui de Marc Rocco, Murder in the first (Meurtre à Alcatraz) puis avec Roland Emmerich sur Stargate. Il écrit et réalise en 2001, son premier long métrage Scenes of the Crime (la Loi des armes) avec Jeff Bridges, Morris Chesnut et Noah Wyle.

De retour en France, il publia son premier roman, en Février 2008, Skeud chez Fayard. Une enquête policière sur le milieu des fabricants des disques pirates. En 2010, il publie chez Syros, Sans Vérité, un roman dans lequel un adolescent enquête sur la mort mystérieuse de son père. Il publie ensuite chez Rivages trois romans, Voyoucratie (2012), Hollywood zéro (2014) et Amor (2015).

En octobre 2014, le Prix Sud-Ouest lui est décerné pour Hollywood zéro.

La novella Albuquerque parait à La manufacture des livres en 2017. Avec Coups de vieux (Robert Laffont, 2019, l’auteur revient au toman noir et policier mais en dynamitant les codes du genre. En 2019 également, avec Portraits cannibales (Marest), Dominique Forma nous offre une vision très personnelle de deux icônes du cinéma : Sophia Loren et Fritz Lang.

Parallèlement à ce travail, il poursuit une activité de photographe. Il intègre l’équipe des Nuits Noires et multiplie les interventions tant auprès des jeunes que des adultes (rencontres, ateliers d’écriture…).

En novembre 2020, l’auteur a présenté aux lecteurs de Toulouse Polars du Sud sa dernière novella Manaus lors d’une conférence en ligne organisée avec les Editions La manufacture des livres.

 

Bibliographie française

Jeunesse :

  • Sans vérité (Syros, 2010)
  • Nano (Syros, 2013)
  • Sauve-moi Nano (Syros, 2014)

Adulte :

  • Skeud (Fayard noir, 2008)
  • Voyoucratie (Rivages noir, 2012)
  • Hollywood Zéro (Rivages noir, 2014)
  • Amor (Rivages Thriller, 2015)
  • Albuquerque (La manufacture des livres, 2017)
  • Coups de vieux (Robert Laffont, 2019)
  • Portraits cannibales (Marest éditeur, 2019)
  • Manaus (La manufacture des livres, novembre 2020)

 

Revue de presse:

Hollywood zéro :

« À Hollywood, même les truands se font un sacré cinéma. A défaut de jouer dans des films noirs qui illumineront quelques écrans blancs, ils détournent l’avance sur recettes de longs-métrages bidons qui ne verront jamais le jour… C’est ce que découvre Dominique, un monte-en-l’air parisien à la ramasse qui, exilé à Los Angeles pour éviter les représailles de créanciers malfaisants, va se trouver embringué dans une sorte de cauchemar. Un roman punchy et désabusé à souhait ».
(Yann Plougastel, Magazine M du Monde)

Albuquerque :

« Tout cela fait d’Albuquerque un court roman, une novela, tout en tension, un bel hommage au genre pimenté par quelques piques d’un humour acide. Un bon roman d’ambiance aussi, dans un monde qui semble désert tant l’attention se focalise sur la bulle de laquelle Jackie et Jamie sont prisonniers, où les téléphone sonne dans le vide et où les portes semblent destinées à rester fermées. Une bien agréable lecture. »
(Yan Lespoux, encore du noir)

Manaus :

« Dominique Forma est un pro des novellas, il nous avait éblouie en 2017 avec Albuquerque (la Manufacture des livres) qui se déroulait au Nouveau-Mexique. Dans un style toujours aussi sobre mais évocateur, il parvient cette fois à nous projeter dans la peau d’un personnage qui est davantage un anti-héros qu’un héros, confronté à la violence et à la misère de Manaus dans la moiteur de la jungle amazonienne. »
(Alexandra Schwartzbrod, libération)

 

Web:

Le site de l’auteur

 

 

En novembre