Alessandro Robecchi, Prix Violeta Negra Occitanie 2021

Le roman Ceci n’est pas une chanson d’amour d’Alessandro Robecchi, aux éditions de L’Aube – Traduit de l’italien (Italie) par Paolo Bellomo avec le concours d’Agathe Lauriot dit Prévost reçoit le Prix Violeta Negra Occitanie 2021.
Le jury a réservé un coup de cœur à Andrés Barba pour Une République lumineuse  paru aux éditions Bourgois – Traduit de l’espagnol (Espagne) par François Gaudry.

Prix Violeta Negra Occitanie

.
Précédent
Suivant
Créé en 2011 par l’association Toulouse Polars du Sud, le prix littéraire Violeta Negra Occitanie a pour vocation de mettre en lumière un roman noir ou policier traduit d’une langue du Sud (espagnol, italien, portugais, grec, arabe, turc…).

Les 6 sélectionnés pour le prix 2021

Cette année encore, la sélection fait le pont entre la Méditerranée et l’Atlantique à la découverte du Sud :
  • Une République lumineuse d’Andrés Barba, aux éditions Bourgois – Traduit de l’espagnol (Espagne) par François Gaudry
  • Le plongeur de Minos Efstathiadis, aux éditions Actes Sud (Actes Noir) – Traduit du grec (Grèce) par Lucile Arnoux-Farnoux
  • 07.07.07 d’Antonio Manzini, aux éditions Denoël (Sueurs froides) – Traduit de l’italien (Italie) par Samuel Sfez
  • La mauvaise herbe d’Agustin Martinez, aux éditions Actes Sud (Actes Noir) – Traduit de l’espagnol (Espagne) par Amandine Py
  • Ceci n’est pas une chanson d’amour d’Alessandro Robecchi, aux éditions de L’Aube – Traduit de l’italien (Italie) par Paolo Bellomo avec le concours d’Agathe Lauriot dit Prévost
  • Je suis l’hiver de Ricardo Romero, aux éditions Asphalte – Traduit de l’espagnol (Argentine) par Maïra Muchnik

Ce prix est décerné en partenariat avec la Région Occitanie.

Rosa Montero Prix Violeta Negra Occitanie 2020

Le Prix Violeta Negra Occitanie 2020

a été remis à Rosa Montero

pour son roman Le temps de la haine publié aux Editions Métailié, traduit de l’espagnol par Myriam Chirousse

.
Précédent
Suivant
Créé en 2011 par l’association Toulouse Polars du Sud, le prix littéraire Violeta Negra Occitanie a pour vocation de mettre en lumière un roman noir ou policier traduit d’une langue du Sud (espagnol, italien, portugais, grec, arabe, turc…).

Les 6 sélectionnés pour le prix 2020 sont:

  • Raul Argemi : A tombeau ouvert (Editions Rivages) – traduit de l’espagnol (Argentine) par Alexandra Carrasco-Rahal
  • Giancarlo De Cataldo : L’Agent du chaos (Editions Métailié) – traduit de l’italien par Serge Quadruppani
  • Jorge Fernandez DiazLe gardien de la Joconde (Editions Actes Sud) – traduit de l’espagnol (Argentine) par Amandine PY
  • Marcello FoisComment nous dire adieu (Editions du Seuil) – traduit de l’italien par Nathalie Bauer
  • Santiago Gamboa – Des Hommes en noir (Editions Métailié) – traduit de l’espagnol (Colombie) par François Gaudry
  • Rosa Montero – Le Temps de la haine (Editions Métailié) – traduit de l’espagnol par Myriam Chirousse