Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Un festival noir durable et solidaire 2015

Eco-gestes_DD_TPS_2014

RAPPORT ECO-RESPONSABLE 2015

L’association Toulouse Polars du Sud inscrit depuis plusieurs années son festival dans une démarche responsable et s’est engagé, cette année encore, pour un développement durable et solidaire en poursuivant en 2015 les actions et bonnes pratiques impulsées les années précédentes.

Faciliter l’accès à la culture pour tous, privilégier l’éco-mobilité, veiller à la préservation du site et des ressources, sont les points clés des actions engagées par notre association pour un festival éco-

Voici les engagements d’éco-responsabilité mis en application pour le festival Toulouse Polars du Sud

  •  Information et respect de l’environnement urbain :

− Rencontre avec les représentants de la Mairie de quartier en amont de l’évènement

− Travail en collaboration avec les structures éducatives du quartier

− Information en amont faite aux entreprises du quartier

− Signalétique amovible pour indiquer l’accès au site

 

  • Réduction des supports papiers :

− Impressions :

Le prestataire choisi pour réaliser ses impressions (Public Imprim) est engagé dans une démarche qui prend en compte la dimension environnementale de l’activité. C’est un imprimeur labélisé Imprim’vert (récupération des déchets par les filières appropriées reconnues afin que ceux-ci soient recyclés selon les règles en vigueur pour la protection de l'environnement), PEFC et FSC (le papier utilisé par l’imprimeur est fabriqué avec des arbres issus de forêts gérés durablement et de 90 % des documents imprimés ont réellement été diffusés. Voici les quantités imprimées :

− Affiches : format 40×60 : 350 ; format bandeau : 250 ; format A4 : 4000 ; format A3 : 2000 ; format 120×176 : 50 ;

− Marques-page : 5000 ;

− Dépliants-programmes : 35000 ;

− Dossiers de presse : 15 exemplaires (composé de 30 feuilles format A4) ;

− Papier à entête : 500 feuilles format A4

− Développement d’autres modes de diffusion de l’information :

− Les documents d’annonce et de publicité du festival sont adressés en priorité par le biais de mailings, et d’informations diffusées sur le site internet de l’association, les réseaux sociaux, …)

− La communication sur le festival auprès des adhérents, des bénévoles et des partenaires s’est faite par le biais de la messagerie électronique.

  • Favoriser les modes de transports alternatifs :

Afin de limiter et optimiser les déplacements, nous privilégions les transports en commun (partenariat avec

Tisseo) le co-voiturage et la rationalisation des déplacements :

−  Nous avons choisi comme lieu principal du festival la zone de Basso-Cambo juste à côté de la station de terminus du métro ligne A et donc accessible à tous par le biais des transports en commun.

−  L’ensemble des auteurs présents sur le festival ont été logés en centre-ville et s’est déplacé en métro jusqu’à Basso-Cambo. Pour ceux venant en avion (vols domestiques : 14 auteurs –vols internationaux 6 auteurs), lors de leur arrivée à Toulouse et pour leur retour, le co-voiturage a été privilégié (20 auteurs) grâce à l’implication de nos bénévoles ; pour ceux venant en train (17 auteurs), l’utilisation du métro. 28 auteurs se sont déplacés avec leur véhicule personnel.

− Depuis maintenant 3 ans nous avons mis en place des partenariats avec différents festivals du livre pour rationaliser les déplacements des auteurs étrangers en France. Cette année partenariat avec les festivals de de Gaillac, Villeneuve-lès- Avignon, Pau et Draguignan. 5 auteurs ont effectué 1 seul déplacement en France soit en avion (US), soit en train (Europe) au mois d’octobre mais pour une durée plus importante. Les déplacements internes entre les différents festivals ont été effectués en train ou en co-voiturage.

− Un message de sensibilisation invitant à privilégier les transports en commun a été communiqué aux auteurs invités sur le festival en amont dans leur feuille de route et au public dans les annonces publicitaires pour le festival diffusées dans le métro, sur notre site internet (page dédié au développement durable), et sur l’ensemble des supports papiers du festival (flyers, programmes, …)

  •  Critères environnementaux retenus dans le choix des prestataires intervenants

− Restauration réfléchie : collaboration avec une structure locale utilisant des produits issus prioritairement du circuit court pour assurer la restauration des auteurs et bénévoles. (seuls à prendre leurs repas sur le site du festival) et qui pratique le tri sélectif.

− Toilettes sèches : location de toilettes (classiques et adaptées pour les personnes handicapées) sèches le temps du festival auprès d’un prestataire membre actif du Réseau d’Assainissement Écologique (RAE) permettant l’économie d’eau et la reconstruction de la biomasse.

  •  Réduire la consommation d'énergie, d'eau et les nuisances sonores :

− Éclairage : faible consommation car activités en lumière naturelle ; pas de climatisation

− Eau : toilettes sèches – vaisselle louée à un prestataire qui en assure le nettoyage – consigne des verres

− Bruit : cloisons qui amortissent les sons et chapiteaux séparés. Pas de musique de fond. Lieux fermés dédiés aux débats avec micro

  • Gestion des déchets :

Afin de réduire l’impact du festival sur son environnement, nous avons décidé de proposer des alternatives respectueuses du site et des ressources.

− Points propreté mis en place sur le site : 3 grands containers différents pour verre, déchets recyclables, déchets résiduels pour les déchets issus de la prestation de restauration et ceux issus des prestations logistiques + 4 points propreté dotés 2 poubelles (déchets recyclables et déchets résiduels) répartis sous les différents chapiteaux du festival (dont un à l’espace Bar)

− Collecte sélective au niveau des cuisines, de la buvette et de la technique

− Installation de cendriers visibles (issus du recyclage de boite de conserve) pour éviter l’abandon des mégots au sol qui créent peu à peu une pollution diffuse

− Location de vaisselle auprès d’un prestataire qui en assure le pour l’ensemble des repas pris durant le festival (vaisselle jetable uniquement pour certains cocktails apéritifs)

− Utilisation de gobelets réutilisables consignés pour réduire les déchets

  • Communication :

− Sensibilisation des bénévoles, des prestataires et des auteurs faite en amont du festival lors de l’information faite sur la logistique

− Sensibilisation du public sur notre site internet avec un onglet réservé à cette démarche, et sur l’ensemble des supports de communication

  • Permettre la participation de tous les publics :

− Gratuité de l’entrée générale du festival et du rallye-enquête (réalisé au choix du participant à pieds, à vélo ou en métro et accessible à tous les publics) / gratuité de la journée de formation professionnelle pour certaines catégories de personnes (demandeurs d’emploi, étudiants)

− Faciliter la « biodiversité culturelle » :

− Le lieu principal de la manifestation se situe dans les quartiers du Mirail et plus spécifiquement Basso-Cambo (ZFU) afin de toucher tous les publics même les plus fragilisés socialement.

− Des rencontres d’auteurs sont prévues non seulement à Toulouse, milieu urbain et même ZFU, mais aussi en milieu plus rural pour toucher un public plus éloigné géographiquement :

 les élèves des établissements scolaires (rencontres au sein des écoles élémentaires, collèges, lycées, avec les étudiants) de la région Midi-Pyrénées (56 classes : 20 en écoles élémentaires, 16 en collèges et 20 en lycées) et universitaire (Université Toulouse – Jean-Jaurès, ICT Toulouse, INSA Toulouse, Centre Universitaire Jean-François Champollion – Albi étudiants)

 les lecteurs empruntant leurs livres dans les bibliothèques et médiathèques publiques, les bibliothèques de Comités d’entreprise et autres associations de la région Midi-Pyrénées (21 rencontres et 3 lectures théâtralisées) et de comités d’entreprise (5 rencontres organisées pendant les pauses déjeuner sur le lieu de travail)