Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Stéphanie Benson

0 commentaire

Stéphanie Benson

Stéphanie Benson

Née à Londres en 1959 de mère institutrice et de père fonctionnaire, Stéphanie Benson a grandi en dévorant des romans. Après un bac littéraire, elle part à Keele University pour une licence de psychologie et de russe puis s’installe définitivement en France en 1981.

Elle travaille comme éducatrice, puis en 1986 décide de tenter l’écriture d’un roman. Se pose alors la question de la langue. « Je ne maîtrisais pas parfaitement le français, mais en même temps, écrire en anglais alors que je vivais à des milliers de kilomètres de ce pays et à des années-lumière de mes origines me semblait inutile, stérile. »

Les éditions l’Atalante publient son premier roman, Une Chauve-souris dans le grenier, en 1995. Elle obtient le prix Michel Lebrun de la ville du Mans en 1997 pour son troisième roman : Le Loup dans la lune bleue. Elle est couronnée par le festival Polar dans la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines en 1998 pour L’Adoration des bergers (deuxième tome de la trilogie Le Maître des agneaux).

Elle reçoit le Prix du meilleur polar 1999 du Salon de Montigny-lès-Cormeilles pour Si Sombre Liverpool (premier tome du diptyque Synchronicité). Dans la même période, elle se lance dans le roman policier jeunesse avec Cauchemar-rail aux éditions Syros, et reçoit le prix des sept tours d’or 1999 pour son roman jeunesse Le mystère de la toile d’araignée (Éditions Albin Michel).

En 2000, elle crée la série Epicur aux éditions du Seuil, aujourd’hui traduite en plusieurs langues, et en 2002, inaugure les enquêtes de Lucy Van Garrett et crée le premier éco-polar où les enjeux de l’enquête rejoignent ceux de la planète.

Elle a également écrit des nouvelles noires, fantastiques ou de science-fiction pour des anthologies, des quotidiens et des magazines, de la poésie pour accompagner le travail de deux photographes, ainsi que des pièces de théâtre dont des pièces radiophoniques pour France Inter et France Culture. En 2005 elle collabore à l’écriture de la série Mafiosa pour Canal Plus, diffusée en novembre 2006.

 

Romans

Aux éditions l’Atalante

Une Chauve-souris dans le grenier – 1995 (réédition Folio 2000)

Un Singe sur le dos – 1996 (réédition Folio 2000)

Le loup dans la lune bleue – 1997 – prix Michel Lebrun de la ville du Mans (réédition Folio 2002)

Le Maître des Agneaux (trilogie) :

Les compagnons du loup – 1997

L’Adoration des bergers – 1998 – prix polar dans la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines

La brebis galeuse – 1998

Synchronicité (diptyque) :

Si sombre Liverpool – 1999

Brumes sur la Mersey – 1999 – prix du meilleur polar 1999 de Montigny-lès-Cormeilles

Al teatro (tétralogie) :

Cavalier Seul – oct 2001 (réédition Publie.net 2010)

Cheval de Guerre – janvier 2003 (réédition Publie.net 2010)

Moros – mai 2004 (réédition Publie.net 2010)

 

Aux éditions du Masque

Le diable en vert  – 2002 (réédition J’ai Lu 2004)

La mort en rouge – 2003 (réédition J’ai Lu 2005)

Requiem en bleu – 2004 (réédition J’ai Lu 2006)

 

Aux éditions Rivages Noir

Un meurtre de corbeaux – 1999

Le dossier Lazare – 2001

 

Aux éditions du Seuil

Carnivore Express – EPICUR 1  (Points ) – 2000

Palazzo Maudit – EPICUR 2 (Points) – 2001

Biblio-quête – EPICUR 3 (Points) – 2001

Nucléaire Chaos – EPICUR 4 (Points) – 2002

Berlinale Blitz – EPICUR 5 (Points) – 2004

 

Aux éditions Les Contrebandiers

Tolérance Zéro – EPICUR 6 –  janvier 2006

 

Aux Editions Baleine

Crève de plaisanterie (coll. Le Poulpe) 1997

Le Passage (coll. Macno) 1998

 

Jeunesse

Aux éditions Syros

Cauchemar-rail (coll. Souris Noire) – 1997

L’Inconnue dans la maison (coll. Souris Noire) – 1998

Mémé-Méchante (coll. Mini-souris) – 1998

Le cheval fantôme (coll. Souris noire) – 2000

Tipaza mon amour (coll. Rat noir) – 2003

La Disparue de la 6ème B (coll. Souris Noire) – 2004

Shooting Star (coll Rat Noir ) – 2008

Une épine dans le pied (coll. Souris Noires) – 2011s

Hannah et le trésor du Dangerous Elf (coll Tip Tongue) – 2014

Lilith et la vengeance du DarkMagician (coll Tip Tongue) – 2014

Peter et le mystère du Headless Man (coll Tip Tongue) – 2014

Tom et le secret du Haunted Castle (coll Tip Tongue) – 2014

 

Aux éditions Albin Michel

Le mystère de la toile d’araignée (coll. le Furet enquête) – 1998 – prix des 7 tours d’Or 1999 de l’école primaire de Martel

Haute Tension (Le Furet enquête) –  2001

 

Aux éditions Magnard

La revanche de Momo (Les petits policiers) 2001

Ronan le défaiseur (Tipik) 2004

 

Aux éditions Milan

Zelna contre les vampires (Milan poche) – 2000

Rezama et les voleurs de sable, Les Aventuriers –  avril 2001

Zelna and Co : les vampires contre-attaquent (Milan poche) – sept 2001

Le monde négatif,  Les Aventuriers – novembre 2001

Portrait craché, Toutàlire – avril 2003

 

Aux éditions Gallimard Jeunesse

Trans Europa (collection Voyage en page) – fev 2009 – Prix Jasmin 2011 au salon du livre jeunesse d’Agen.

 

A propos de Si sombre Liverpool

« Pas si loin que ça des histoires de came et de pédophilie sordide dénoncées dans la série du Singe sur le Dos, Stéphanie Benson nous entraîne cette fois dans son pays d’origine, au milieu de la lutte entre les dockers de Liverpool et la compagnie Thornside qui cherche à se débarasser d’une force syndicale dérangeante alors que, non loin de là, un disciple de l’Éventreur fait sueter les têtes et génère la terreur chez les protagonistes. Encore une fois, Benson décrit les acteurs involontaires d’une machination qui les dépasse.

Le style est franc et sombre, les personnages plus vrai que nature – les gothiques vont adorer… – et c’est sans effets rocambolesques qu’elle met en exergue la force destructrice des hommes du quotidien…

Une méthode que seul Robin Cook (J’étais Dora Suarez) avait développé  avec autant de talent. Si Sombre Liverpool est le premier tome d’une longue enquête dans laquelle le lecteur s’immerge pour n’en sortir que ruisselant. »

Rock & Folk, février 2000

 

A propos de Le dossier Lazare

« Stéphanie Benson réussit sans peine à faire accepter son postulat fantastique, grâce à la cohérence de l’ensemble et à une écriture qui fait mouche, passant avec fluidité d’un monde onirique à la réalité la plus triviale, du fantastique au réel crasseux, du rêve au cauchemar…

Ce n’est certainement pas un hasard si, même si elle écrit en français, Stéphanie Benson est une compatriote de Robin Cook. Un compliment à double facette tant il pourrait se révéler écrasant. Il n’en est rien. »

Jean-Marc Laherrère (actu du noir)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.