Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Roger Jon Ellory

0 commentaire

Roger Jon Ellory

Roger Jon Ellory

Roger Jon Ellory est né à Birmingham en 1965. Sa mère, danseuse et actrice, l’élèvera seule jusqu’à ce qu’une pneumonie la terrasse au tout début des années 70. À 16 ans, il rejoint sa grand-mère maternelle, qui décèdera en 1982.

Après avoir connu la prison à l’âge de 17 ans, il se consacre à plusieurs activités artistiques – graphisme, photographie… et musique : il joue de la guitare dans un groupe de blues, les Manta Rays, qu’il quittera à la mort du batteur.

Il se plonge alors dans la lecture, et sa passion pour la littérature de fiction ne fait que croître. Ses auteurs de prédilection : sir Arthur Conan Doyle, Michael Moorcock, Tolkien, Stephen King… Entre 1987 et 1993, RJ Ellory écrit pas moins de vingt-deux romans, chacun lui valant systématiquement des refus éditoriaux, polis mais fermes, des deux côtés de l’Atlantique : en Angleterre, on refusait de publier des romans situés aux États-Unis qui étaient écrits par un citoyen anglais, et outre-Atlantique, on ne voulait pas de romans ayant les États-Unis pour cadre alors qu’ils étaient l’œuvre d’un Britannique…

Découragé, RJ Ellory cesse d’écrire et occupe un emploi de bureau pour la première fois de sa vie. En 2001, il reprend la plume et écrit trois romans en moins de six mois. Le second, Candlemoth, sera publié par Orion ; nommé pour le Crime Writers’ Association Steel Dagger for Best Thriller 2003, il est traduit en plusieurs langues.

Suivront GhostheartA Quiet VendettaCity of Lies… A Quiet Belief In Angels est son cinquième livre publié ; le succès est plus que jamais au rendez-vous : le roman est traduit en plus de quinze langues, dont le français pour la première fois – le livre parait en France sous le titre Seul le silence.

En six ans et six livres traduits plus tard, Roger Jon Ellory s’est imposé en France comme une des valeurs majeures du roman noir contemporain.

 

Seul le silence (A Quiet Belief in Angels) – traduction de Fabrice Pointeau, Sonatine Éditions, 2008 – Réédition Le livre de Poche Thrillers, 2009 – Prix BibliObs/Le Nouvel Observateur du roman noir 2009 – catégorie roman étranger – Prix des lecteurs du Livre de Poche / le choix des libraires 2010

Vendetta (Quiet Vendetta) – traduction de Fabrice Pointeau, Sonatine Éditions, 2009 – Réédition Le livre de Poche Thrillers, 2010

Les Anonymes (A Simple Act Of Violence) – traduction de Clément Baude, Sonatine Éditions, 2010 – Réédition Le livre de Poche Thrillers, 2012

Les Anges de New York (Saints of New York) – traduction de Fabrice Pointeau, Sonatine Éditions, 2012

Mauvaise étoile (Bad Signs) – traduction de Fabrice Pointeau, Sonatine Éditions,‎ 2013 – Réédition Le livre de Poche Thrillers, 2014

Les Neuf Cercles (The Devil and The River) – traduction de Fabrice Pointeau, Sonatine Éditions,‎ 2014

Papillon de nuit, Sonatine Éditions,‎ 2015

Les assassins, Sonatine Éditions,‎ 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.