Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Rencontre avec Edyr Augusto

1 commentaire

Notre prochaine rencontre hors festival aura lieu le jeudi 2 mars à 20h30.

Venez rencontrer EDYR AUGUSTO pour une discussion autour de son livre Pssica au éditions Asphalte.

Rendez-vous à la Librairie de la Renaissance, 1 allée Marc Sains Saëns à Toulouse.


Le livre

Entre Brésil et Guyane française, le périple halluciné d’une adolescente où viennent se mêler trafics d’influence, piraterie sur les bras du fleuve Amazone, trafic de femmes et orpaillage illégal.

Rejetée par ses parents après la diffusion d’une vidéo intime, Janalice, quatorze ans, est envoyée chez sa tante, dans le centre-ville de Belém. L’adolescente va se familiariser avec la faune interlope de ses rues : vendeurs à la sauvette, toxicomanes et maquereaux. Mais sa beauté attire rapidement la convoitise et Janalice finit par se faire kidnapper en pleine rue.

Amadeu, un flic à la retraite, s’empare de l’affaire par amitié pour le père de la jeune fille. Sur les traces de Janalice, il entame un périple halluciné en Amazonie, à la frontière du Brésil et de la Guyane française. C’est là que s’entrecroisent toutes sortes de trafics – orpaillage, piraterie fluviale, prostitution infantile et traite des blanches -, le tout avec la complicité de l’administration locale. Mais arrivera-t-il à temps pour sauver Janalice de l’horreur ?
Après Belém, Moscow et Nid de vipères, Edyr Augusto prouve qu’il n’a rien perdu de sa plume nerveuse et sèche. Dans Pssica, il montre Cayenne, capitale d’un territoire français méconnu, sous un jour vertigineux.


L’auteur

Edyr Augusto est né en 1954 à Belém. Journaliste et écrivain, il a débuté sa carrière en tant que dramaturge à la fin des années 1970. Il écrit toujours pour le théâtre et endosse parfois le rôle de metteur en scène. Edyr a également écrit des recueils de poésie et de chroniques. Belém, son premier roman, peinture noire de la métropole amazonienne, est paru au Brésil en 1998 et en France en 2013. Ont suivi MoscowNid de vipères et Pssica.
Très attaché à sa région, l’État du Pará, au nord du Brésil, Edyr Augusto y ancre tous ses récits.
Il a deux fils, un petit-fils, une compagne qui est actrice et deux chiens. Passionné de football, il donnerait tout pour devenir joueur professionnel.

  1. Je viens d’écrire un premier polar et je trouve dommage que la maison d’édition ‘les presses littéraires » qui a accepté d’éditer mon roman ne soit pas invitée au salon « polars du sud » dont je suis un fidèle visiteur (avant d’en être un participant). Mais peut-être ne suis pas au courant des relations libraires-éditeurs et des arcanes de la profession. Merci et cordialement. Alain INIAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.