Abonnement aux flux : Articles

Rencontre avec Carlos Salem au CE industriel Air France

0 commentaire

Vendredi 12 octobre 2012, grâce à Toulouse Polars du Sud, nous avons eu le plaisir d’accueillir un auteur de polars, argentin exilé en Espagne, venu nous parler de ses trois romans traduits en français. Il était accompagné de Jean-Marc Laherrère, critique et interprète.

Après avoir expliqué son parcours de vie et comment il en est arrivé à écrire des romans noirs, Carlos Salem a évoqué ses personnages atypiques et quelque peu déjantés qu’il a l’art de mettre en scène en usant d’ironie. La manière originale dont il travaille ses récits a surpris les lecteurs ; en effet l’auteur a l’habitude d’écrire plusieurs ouvrages à la fois dont il connaît déjà le début et la fin, avant de les rédiger.

Son prochain roman traduit en français Un jamon calibre 45 sort en février. Nous ne manquerons pas de vous le faire découvrir ! Merci à tous ceux qui ont partagé ces agréables moments.

Martine Bodereau (bibliothécaire)

Quelques impressions recueillies parmi les 23 participants :

« J’aime bien ce style de rencontres, l’occasion de découvrir un personnage au vécu intéressant ; le traducteur aussi était impressionnant ; dommage, trop court ! »

« J’ai particulièrement apprécié l’humour de ses personnages déjantés, sa façon originale d’écrire et de formater ses romans : s’il connaît le début et la fin, écrire le reste peut durer des années ! »

« Quelle chance énorme nous avons de recevoir de tels auteurs ici ! Que ça continue ! »

« Je n’avais rien lu dudit « Don » Carlos Salem et j’étais là par curiosité. La présence d’un auteur avec ses morceaux de vie révélés « en live », sa démarche dans l’écriture, ses sources d’inspiration, était une opportunité à saisir ; ce que j’ai fait avec plaisir. Bref, un délice de pause sur son lieu de travail ! Merci encore et à la prochaine visite d’auteur. »

« Rencontre fort agréable, instructive et presque trop courte, avec un auteur aussi truculent que ses personnages. Merci pour l’organisation de telles rencontres. »

« Un auteur de plus qui nous honore de sa présence ! Dès le premier contact, on se sent entre copains et sans formalisme. La langue castillane allègrement traduite gomme toute gêne et après des anecdotes croustillantes, on est prêt à faire partie de la bande ! »

« Un grand moment pour moi qui suis une « fan ». Chez moi, si je prête un livre de Carlos Salem, le livre commence à voyager, il passe de mains en mains jusqu’à ce que je le perde de vue : c’est un excellent signe, il n’a pas le temps de moisir… Carlos Salem nous a ouvert les portes de son monde pas si imaginaire que ça avec humour, j’attends de me replonger dans son prochain roman avec impatience. Merci encore pour l’organisation de cette rencontre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.