Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Prix Violeta Negra 2013

0 commentaire

Son objet : mettre en évidence un roman noir ou policier traduit d’une langue du Sud (espagnol, italien, portugais, grec, turc, arabe ou toute autre langue du Sud).

Un jury de sept personnes choisira l’ouvrage gagnant parmi six romans présélectionnés par les critiques membres du Conseil d’Administration de TPS.

Cette sélection est faite parmi les traductions parues l’année précédente, soit pour le prix 2013, les livres publiés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2012.

Composition du jury :

Président

Patrick Raynal,
Écrivain, ancien directeur de la Série Noire

– Pierre-Jean Bourgeat, producteur radio, traducteur, interprète.
– Karine Guitton, médiathèque de Toulouse.
– Greg Lamazères, journaliste Télé Toulouse
– Antonia Marquez, bibliothécaire, (membre du conseil d’administration de TPS).
– Joëlle Porcher, rédactrice en chef de Toulouse Mag.
– Jean-Paul Vormus, ingénieur, (membre du conseil d’administration de TPS).

 

Les six livres sélectionnés sont les suivants :

La tristesse du samouraï, Victor del Arbol (Actes Sud) Espagne
Le prix de mon père, Willy Uribe (Rivages) Espagne
Soudain trop tard, Carlos Zanón (Asphalte) Espagne
Liquidations à la grecque, Petros Markaris (Seuil) Grèce
Le collier de la colombe, Raja Alem (Stock) Arabie Saoudite
À tous et à personne, Grazia Verasani (Métailié) Italie

Prix Violeta Negra 2012 : Silvia Avallone (Italie) pour D’acier (Liana Lévi)
Prix Violeta Negra 2011 : Ignacio del Valle (Espagne)  pour Empereurs des Ténèbres (Phébus)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.