Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Philippe Normand

0 commentaire

Philippe Normand

Philippe Normand

Fils d’une Gasconne et d’un Normand (de patronyme et d’origine), Philippe Normand est né le 1er août 1950 à Eauze dans le Gers, au domicile de ses grands-parents maternels avant de connaître les bocages de Normandie où son père est ingénieur. Il fait ses études primaires et secondaires à Alençon, la préfecture de l’Orne, puis part une année en Allemagne afin d’effectuer son service militaire obligatoire dans l’infanterie mécanisée. Au sein de ce régiment de chars, il est formé comme opérateur radio graphiste (transmissions opérationnelles).

À son retour au pays, avec un baccalauréat littéraire qui ne lui aurait pas permis, s’il en avait eu le goût, de suivre les traces de son père, Philippe Normand doit se choisir un métier. Plus porté sur les lettres que sur les chiffres, il se découvre une vocation pour l’enquête. Ce sera le journalisme d’investigation ou la police judiciaire. Pendant deux ans, tout en s’initiant au droit, il est pion (maître d’internat) dans les collèges de sa région, puis se présente avec succès au concours d’inspecteur de police.

Il entre à l’école nationale supérieure de police de Paris, et choisit d’y rester pour faire carrière : la capitale lui semble alors le lieu idéal pour être confronté à toutes les facettes de son nouveau métier. Ce sera le cas.

Durant plus de trente ans, depuis les commissariats de quartier jusqu’à une brigade territoriale et une division de police judiciaire en passant par la brigade des stupéfiants et du proxénétisme au quai des Orfèvres, il participe à des planques, des filatures, des arrestations et d’innombrables enquêtes sur une large palette de criminels et de délinquants astucieux ou violents.

L’heure de la retraite ayant sonné, le commandant de police honoraire Philippe Normand passe au privé pour exercer trois années comme responsable régional de la sécurité dans une entreprise européenne de transports.

Il décide de se mettre à l’écriture et publie le Dictionnaire des mots des flics et des voyous (2010), puis Langue de keufs sauce piquante (2014), deux ouvrages consacrés à l’argot et au côté pittoresque des langages de la rue, des policiers et des voyous.

 

Dictionnaire des mots des flics et des voyous – Editions Balland (2010), Le Livre de Poche (2012)

Langue de keufs sauce piquante – Editions Cherche midi (2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.