Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Patrick Pécherot

0 commentaire

Patrick Pécherot

Patrick Pécherot

Né en 1953, à Courbevoie, Patrick Pécherot a exercé plusieurs métiers, en particulier dans le secteur social où il est aujourd’hui journaliste. Il publie son premier roman, Tiuraï, en 1996, à la Série Noire Gallimard. En 2002 il obtient le Grand Prix de Littérature Policière pour Les Brouillards de la Butte, premier volet d’une trilogie sur le Paris populaire de l’entre-deux guerres. En 2009,Tranchecaille (éditions Gallimard Série Noire), polar dans les tranchées de 1917, obtient le prix « 813 » du meilleur roman noir francophone. En 2011, avec L’homme à la carabine (éditions Gallimard collection Blanche), roman collage, il brosse le portrait d’André Soudy, le plus jeune membre de la bande à Bonnot. Son dernier livre, Petit éloge des coins de rue (Gallimard Folio) est une invitation à la balade dans les quartiers du quotidien.

Patrick Pécherot a également publié plusieurs romans jeunesse, nouvelles et scénarios de bandes dessinées.

A travers ces genres différents, il décline son thème de prédilection : la mémoire sociale, et son attirance particulière pour les atmosphères.

 

Jeunesse

Le Voyage de Phil , Syros (2005)

L’Affaire Jules Bathias, Syros (2007)

Roman

Tiuraï, Série noire (1996)

Terminus nuit, Série noire (1999)

Les Brouillards de la butte, Série noire (2001)

Belleville Barcelone, Série noire (2003)

Boulevard des Branques, Série noire (2005)

Soleil noir, Série noire (2007)

Tranchecaille, Série noire (2008)

L’homme à la carabine, Gallimard (2011)

Petit éloge des coins de rue, Folio (2012)

Une plaie ouverte, Série noire (2015)

 

Tranchecaille :

« Porté par son sujet, Patrick Pécherot réussit un grand roman noir, multipliant les points de vue à l’aide d’une construction et d’une écriture à la fois brillante et sobre.».

Christine Ferniot. Télérama.

« Au-delà de l’intrigue, soigneusement bâtie, le roman de Pécherot vaut par l’excellence de son écriture, par une maîtrise peu commune des retours en arrière et de l’exposition des points de vue des divers protagonistes. Inévitablement, on pense aux Sentiers de la gloire, à Pour l’exemple, au Pantalon, au travail d’un Daeninckx ou d’un Tardi. C’est dire si ce Tranchecaille mérite toute notre attention. »

Roger Martin. L’humanité

Les brouillards de la butte :

« Au cours de l’histoire, on croise André Breton, Antonin Artaud, l’objecteur de conscience Louis Lecoin, les membres du comité des Forges qui se sont entendus pour faire main basse sur la sidérurgie lorraine après la Première Guerre mondiale et l’affaire Sacco-Vanzetti mobilise les foules. A travers ce roman savoureux, Patrick Pécherot a reconstitué fidèlement une partie du 18ème arrondissement, et il rend un formidable hommage à Léo Malet.»

Pierre Lebedel. La Croix

 

Le site de l’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.