Abonnement aux flux : Articles

Odile Barski

0 commentaire

Odile BarskiAprès avoir obtenu une maîtrise de sociologie, Odile Barski devient scénariste pour le cinéma et la télévision. En 1978, elle écrit son premier scénario, celui de Violette Nozière pour Claude Chabrol (auquel TPS rend hommage cette année lors du salon d’octobre). Odile Barski  travaillera souvent avec Chabrol par la suite. C’est à elle que le réalisateur doit les scénarios de quelques autres de ses meilleurs films : Masque, Le cri du hibou, Dr M, Au cœur du mensonge, L’ivresse du pouvoir, Bellamy

Elle travaille également avec d’autres réalisateurs comme Franck Apprederis (Le Cœur à l’envers,1980), Michel Caputo (Si ma gueule vous plaît…, 1981), Jeanne Labrune (Sans un cri, 1990), Claude Miller (L’envie de vivre, 2009) ou encore André Téchiné pour lequel elle adapte la pièce La Fille du RER en 2007.

Pour la télévision, elle est également l’auteur d’une quarantaine de scénarios de téléfilms (L’affaire Dominici, Charlotte Corday) et de séries (Le tuteur, Madame le juge).

Entre scénarios et tournages, Odile Barski est aussi romancière. Elle publie en 2007 Et tout à coup ce rouge, son premier polar aux Éditions du Masque, puis Transferts de fonds (2009) et Héritage sanglant (2010) où l’on retrouve la même inspectrice Ariane Messidor, dans un coin de Provence  que l’auteur affectionne.

 

. Héritage sanglant – éditions du Masque, 2010

. Transferts de fonds – éditions du Masque, 2009

. Et tout à coup ce rouge – éditions du Masque, 2007

. Comment sera la fin – éditions Joëlle Losfeld, 2004

. Le Comte Thérèse – éditions Jean-Claude Lattès, 1996

. Le Maître enchanteur – éditions Robert Laffont, 1989

. L’Entorse – éditions Robert Laffont, 1958

. Chambre 12 n’oublie pas – éditions Robert Laffont, 1983

. Zoé en mai – éditions Robert Laffont, 1973

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.