Abonnement aux flux : Articles

Michaël Mention

0 commentaire

Michaël Mention

Michaël Mention

Michaël Mention est né en 1979 à Marseille. Adolescent, il dessine des bandes dessinées et intègre, en 1999, un atelier d’écriture à l’université du Mirail à Toulouse. C’est là qu’il écrit ses premiers textes, influencés par Desproges, Lavilliers, Céline ou encore Hubert-Félix Thiéfaine.

Par la suite, il glisse des chroniques aux nouvelles jusqu’à l’écriture en 2001 de son premier roman, alors qu’il vient de s’installer à Paris. Depuis, l’écriture est sa passion quotidienne: il a écrit 18 romans (polar, thriller, espionnage, fantastique, politique fiction …) dont 7 sont publiés depuis 2008.

Il s’est lancé depuis un an dans l’écriture scénaristique.

Michaël Mention gagne en 2013 le Grand Prix du roman noir français au festival de Beaune pour son polar Sale temps pour le pays  (Rivages/Noir, 2012), premier volet d’une trilogie policière consacrée au Royaume-Uni. Le second Adieu Demain parait en 2014 également dans la collection Rivages/noir.

En 2014, paraissent également deux nouveaux ouvrages : « Fils de Sam », un docu-fiction consacré à la célèbre enquête criminelle sur le serial killer David Berkowitz qui a sévi aux Etats-Unis entre 76 et 77 (éditions Ring), et « Jeudi Noir » (Ombres Noires), roman noir autour de la tragique demi-finale France-RFA lors de la coupe du monde de football de 82.

En 2015, « Le Carnaval des Hyènes», thriller situé dans les coulisses de l’information, paraît aux éditions Ombres Noires, puis Michael Mention achève sa trilogie anglaise avec « … Et justice pour tous », chez Rivages/noir.

En 2016, Michaël Mention publie Bienvenue à Cotton’s Warwick, roman apocalyptique dans un village clos écrasé par la chaleur du désert australien, puis un roman policier historique, La voix secrète, dans lequel, en 1835, sous le règne de Louis-Philippe, dans un Paris rongé par la misère et les attentats rode un tueur d’enfant.

Par son style narratif vif et sa maîtrise du rythme (rock’n’roll), Michaël Mention s’est imposé en quelques années d’écriture intense parmi les grands auteurs actuels du roman noir et du polar.

  • Le rhume du pingouin, Editions du Rocher, 2008.
  • Sale temps pour le pays, Editions Payot-Rivages collection Rivages/noir, 2012.
  • Grand Prix du roman noir français en 2013 au Festival International du Film Policier de Beaune
  • Prix du polar lycéen d’Aubusson en 2014
  • Fils de Sam, Editions Ring, 2014
  • Adieu demain, Editions Payot-Rivages collection Editions Rivages/noir, 2014
  • Prix Polars Pourpres en 2014
  • Jeudi Noir, Editions Ombres Noires, 2014
  • Le Carnaval des Hyènes, Editions Ombres Noires, 2015
  • Et justice pour tous, Editions Payot-Rivages collection Editions Rivages/noir, 2015
  • Prix Transfuge Meilleur Espoir Polar 2015
  • Bienvenue à Cotton’s Warwick, Ombres Noires, 2016
  • La voix secrète, 10/18, coll. « Grands détectives », 2016

 

Les grands prix du festival de Beaune 2013 par Christophe Dupuis.

A propos de Fils de Sam

A propos de Jeudi Noir et de Adieu Demain sur le site de Jean-Marc Laherrère

A propos de Et justice pour tous, une interview de Michaël Mention lors du festival Quai du Polar 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.