Abonnement aux flux : Articles

Maurizio de Giovanni

0 commentaire

di GiovanniMaurizio de Giovanni, est né à Naples en 1958, il y vit toujours et n’a surtout pas l’intention de déménager. Il vit avec sa compagne, Paola, ses deux fils et un chien métis, qu’il arrive toujours à faire paraitre dans ses livres.

Cadre bancaire, en 2005 il a participe par hasard à un concours littéraire polar pour débutants, qu’il gagne en imaginant le personnage du commissaire Ricciardi, un flic napolitain des années 30 en butte avec un pouvoir fasciste grandissant. Les romans de la série sont en cours de traduction dans de nombreux pays. De Giovanni a également publié des nouvelles, en recueils et dans la presse, des textes de théâtre et des articles sur plusieurs thèmes (culture, sport, etc.).

Le roman Per mano mia, le dernier de la série Ricciardi, est en cours d’adaptation pour le petit écran.

Il metodo del coccodrillo, qui se déroule à l’époque actuelle et dont la sortie est prévue pour 2012, fera lui l’objet d’une adaptation pour le grand écran.

Son premier roman traduit en français, L’hiver du commissaire Ricciardi fait partie des six romans en lice pour le prix Violeta Negra qui sera remis pendant le salon.

 

. L’hiver du commissaire Ricciardi (Il senso del dolore, L’inverno del commissario Ricciardi) – Rivages/Noir, 2011

 

« Dès les premières pages on s’attache à Ricciardi, on sent sa douleur, on compatit à sa peine. Avec lui on découvre une ville de Naples inattendue, ventée, froide, brumeuse. Une ville aux couleurs sépia, à la tonalité nostalgique, plus triste qu’exubérante, plus pastel que vivement colorée. Une ville coupée en deux, où riches et pauvres ne se côtoient jamais, une ville où la misère est grise. »

Jean-Marc Laherrère. (Actu-du noir)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.