Abonnement aux flux : Articles

Marcus Malte

0 commentaire

Né en 1967, à La Seyne-sur-Mer, dans le Var, Marcus Malte y est resté. Auteur secret et discret, il ne dévoile pas grand-chose de sa vie… A peine sait-on que ses origines sont populaires, qu’il descend d’une lignée d’ouvriers, d’artisans. Que passionné de lecture enfant, dévorant aussi bien San Antonio qu’Albert Cohen Jim Thompson ou Céline, il commence à écrire au sortir de l’école primaire. Après des études de cinéma, il s’est essayé à la musique, passe de l’écriture de chansons à celle de sketches. A 22 ans, il achève l’écriture d’un premier roman (non publié). Devenu père à 23 ans, il lui faut bien gagner sa vie, il devient alors projectionniste, tout en continuant d’écrire. Ce seront d’abord des nouvelles, qui paraissent en recueil collectif ou en solo. Les Éditions du Fleuve noir publient ses deux premiers romans, le Doigt d’Horace et le Lac des singes. Il y crée Mister, un pianiste noir. Ce personnage attachant par son humanité, « possède une espèce d’innocence qui se heurte à la réalité sordide et implacable ».

Cinq autres romans et un Poulpe plus tard, Garden of Love (Zulma, 2007) le révèle enfin au grand public. Difficile d’accès mais fascinant, ce long roman-poème mêle passé et présent dans une belle histoire de désespérance et d’amour. Il sera couvert de prix dont celui des lectrices de Elle.

Quatre ans plus tard, la publication des Harmoniques reprend le personnage de Mister. Un roman qui lui vaut le prix Mystère de la critique.

Son dernier roman Le garçon a remporté lui le prix Femina.

Romans

  • Le Garçon – Zulma, 2016
  • Fanny et Freddy – Zulma, 2014
  • Cannisses – éditions de l’Atelier In8, 2012
  • Mortes saisons – éditions le Bec en l’air, 2012
  • Les harmoniques – Gallimard Série noire, 2011
  • Garden of love – Zulma, 2007 – Gallimard Folio Policier, 2010
  • La part des chiens Zulma 2003 – Gallimard Folio Policier, 2008
  • Plage des Sablettes, souvenirs d’épaves – Autrement, 2005
  • Mon frère est parti ce matin… – Zulma, 2003
  • Et tous les autres crèveront – Zulma, 2001
  • Le vrai con maltais – Baleine/Le Poulpe, 1999
  • Carnage, constellation – Fleuve Noir, 1998 – Gallimard Folio Policier, 2008
  • Le lac des singes – Fleuve Noir, 1997 – Gallimard Folio Policier, 2009
  • Le doigt d’Horace – Fleuve Noir, 1996 – Gallimard Folio Policier, 2009

Romans jeunesse

  • Sous ma couverture vit un ours blanc – Sarbacane, 2012
  • La Chanson de Richard Strauss – Sarbacane, 2012
  • Appelle-moi Charlie – Syros, 2011
  • Mon vaisseau te mènera jeudi sur un nuage – Syros, 2011
  • Scarrels – Syros, 2008 – Syros poche, 2010
  • L’échelle de Glasgow – Syros, 2007
  • De poussière et de sang – Pocket Jeunesse, 2007
  • Il va venir – Syros, 2005

A propos de Les harmoniques

« Marcus Malte, dont on se souvient du fameux Garden of love, a l’art subtil des clairs-obscurs. Sa poésie douce-amère, la mélancolie jazzy de son inspiration donnent à son texte une beauté émouvante de lucidité tragique et d’insubmersible humanité. Ses personnages touchent par l’épaisseur de leur fragilité. Et le récit, qui passe sans crier gare de l’horreur au burlesque, fait mouche dans tous les registres, embarquant le lecteur dans un arc-en-ciel d’émotions.».

Michel Abescat. (Télérama)

A propos de Le garçon

« De ce roman on sort époustouflé. Le Garçon est une fresque historique autant qu’une fulgurante histoire d’amour, un parcours initiatique autant qu’une charge implacable contre la boucherie de la guerre qui envoie à la mort des hommes qui ne savent plus pourquoi ils se battent et s’entretuent. Marcus Malte est décidément un auteur étonnant, oscillant entre poésie, roman noir et épopée, il a l’art de surprendre et c’est un délice pour le lecteur.»

Alexandra Schwartzbrod  (Libération)

Un beau portrait dans Télérama.

Le site de l’auteur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.