Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Lakhdar Belaïd

0 commentaire

Belaïd Lakhdar © Hannah01

Belaïd Lakhdar © Hannah01

Lakhdar Belaïd est journaliste professionnel depuis plus de vingt ans : La Voix du Nord, l’Événement du jeudi, France-Soir, le Figaro… Homme pressé et homme de presse. Toujours le besoin d’écrire. Le plaisir ou le devoir de s’imprégner des histoires de son temps (justice, drames historiques ou de la guerre) s’accompagnent du besoin d’en écouler ensuite la sève par la plume.

akhdar Belaïd a couvert des guerres civiles (Irlande du Nord, Algérie, Bosnie, Serbie…). Il se passionne également pour les déchirements (notamment au fil des générations) dus aux conflits majeurs. Ses deux premiers romans, Sérail killer (2000) et Tafkir sentinelle (2002), ont été publiés à la « Série noire ». Ils mettent en scène deux personnages atypiques, un policier et un journaliste beurs qui se détestent, mais unissent leur force pour « combattre le crime ». On les retrouve dans son dernier polar, Les Fantômes de Roubaix (Ravet-Anceau, 2011).

 

. Les fantômes de Roubaix – éditions Ravet-Anceau, 2011

. Mon père, ce terroriste – éditions Seuil, 2008

. World Trade Cimeterre – Cherche-Midi éditeur, 2006

. Takfir Sentinelle – éditions Gallimard, Série noire, 2002

. Sérail Killers – éditions Gallimard, Série noire, 2000

 

Les fantômes de Roubaix

Il nous propose ici un remarquable roman, aux qualités multiples. Il faut d’abord saluer la construction solide de cette intrigue, parfaitement maîtrisée. Le danger vient d’un énigmatique tueur actuel, vite repérable puisqu’il ne se cache guère, en lien avec des faits anciens qu’on semble vouloir effacer.

Claude Le Nocher pour Action-Suspense

 

Takfir sentinelle

Mais Karim Khodja, le journaliste, fils d’Algériens né en France et le flic Bensalem, fils de harkis ont sur eux un regard bien différent de celui des médias en quête de sensationnel ou de sociologisme. Et sous les apparences, au travers d’anecdotes et de rappels sur ce que furent les rapports des groupes islamistes et des pouvoirs, Lakhdar Belaïd nous laisse entrevoir une réalité bien différente, des enjeux moins religieux qu’il n’y paraît.

L. Alfredo pour exigence : littérature

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.