Abonnement aux flux : Articles

José Muñoz

0 commentaire

Avec José Muñoz c’est un maître de la BD que nous avons le plaisir d’accueillir à Toulouse cette année.

Né à Buenos-Aires en 1942, il manifeste dès son enfance sa passion pour le dessin et en particulier pour la bande dessinée.  À 12 ans, il rentre à l’École Panaméricaine d’Art, ayant comme professeurs Alberto Breccia et Hugo Pratt. Parallèlement, il suit des cours de dessin, de sculpture et de peinture dans l’atelier de Humberto Cerantonio.

En 1972, il quitte l’Argentine pour Londres, avant de s’installer finalement à Milan. En 1974, il fait la connaissance en Espagne de l’écrivain argentin Carlos Sampayo. C’est le début d’une très longue et fructueuse collaboration et d’une complicité amicale qui dure encore aujourd’hui.

De cette collaboration naît, en 1975, la série de Alack Sinner, ce détective privé dont les aventures humaines, baignant dans le jazz, exposent les misères et la noblesse d’un New York si imaginaire qu’il en devient réel. Elle sera publiée d’abord en Italie dans Alterlinus, puis en France dans Charlie Mensuel par Wolinski.

Dès 1978, les deux auteurs rejoignent À suivre, dont ils deviennent des figures emblématiques. Outre plusieurs titres de la série Alack Sinner, on leur doit Sophie (1980), Le Bar à Joe (1981), Tango y Milonga (portfolio de dessins N&B, 1985), Jeux de lumières (1985), Sudor Sudaca (1986), Histoires amicales du bar à Joe (1987), Europe en flammes (1988), Le Poète (1991), Billie Holiday (1993), Le livre (2004), Carlos Gardel (2008/10), Alack (portfolio de dessins et textes, 2011).

En 1994, sur des scénarios de Jérôme Charyn, Muñoz dessine Le Croc du serpent (1995), puis Panna Maria (1996). En 2001, avec Daniel Picouly, Retour de flammes.

À partir de 1999, le dessinateur publie une série de recueils composés de textes et de dessins: Orillas de Buenos Aires (1999), Carnet Argentin (2000), Féminin pluriel (2002), Paris Parenthèses 1 et 2 (2004), La Pampa y Buenos Aires (2006).

Il a en outre réalisé plusieurs affiches, ainsi que des couvertures pour des livres et pour la presse.

Son œuvre a gagné de nombreux prix, dont trois à Angoulême, meilleure œuvre étrangère en 1978 pour Alack Sinner, meilleur album en 1983 pour Alack Sinner : flic ou privé, et grand prix en 2007.

BD :

  • Alack Sinner (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario) :
  1. Alack Sinner, Éditions du Square,(1977). Réédition sous le titre Viêt Blues, Casterman, (1986).
  2. Flic ou privé, Casterman, (1983).
  3. Rencontres, Casterman, (1984).
  4. Nicaragua, (1988).
  5. La fin d’un voyage, (1998).
  6. Histoires privées, Casterman, (2000).
  7. L’Affaire USA,(2006).
  • Sophie comics. Sophie going south (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario), Futuropolis (1981).
  • Le Bar à Joe, avec Carlos Sampayo, Casterman :
  1. Le bar à Joe, ( 1981).
  2. Histoires amicales du bar à Joe, (1987).
  3. Dans les bars, (2002).
  • Sueur de métèque (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario), Futuropolis, (1986).
  • L’Agonie de Haffner (dessin), avec Carlos Sampayo d’après Roberto Arlt (scénario), Vertige Graphic, (1988).
  • Jeu de lumières (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario), Albin Michel, 1988.
  • L’Europe en flammes (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario), Albin Michel, 1990.
  • Billie Holiday (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario), Casterman, 1991.
  • Le Croc du serpent (dessin), avec Jérôme Charyn (scénario), Casterman, 1997.
  • Automne et printemps (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario), Amok, 1998.
  • Panna Maria (dessin), avec Jérôme Charyn (scénario), Casterman, 1999.
  • Le Poète (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario), Amok, 1999.
  • Retour de flammes (dessin), avec Daniel Picouly (scénario), Casterman, 2003.
  • Le Livre (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario), Casterman, coll. « Romans », 2004.
  • Carlos Gardel. La Voix de l’Argentine (dessin), avec Carlos Sampayo (scénario), Futuropolis, deux vol., 2008-2010.

Illustration :

  • Manuel Prado, Les Damnés de la pampa, Vertige Graphic, 1999.
  • Carnet argentin, Alain Beaulet, 2000.
  • Daniel Picouly, French Graffiti, Casterman, 2003.
  • La Pampa y Buenos Aires. De chair et de poussière, Futuropolis, 2006.
  • Alack, avec des textes de Carlos Sampayo, Galerie Barbier et Mathon, 2011.
  • Blancs & Noirs, Super Loto Éditions, 2011.
  • Albert Camus, L’Étranger, Futuropolis / Gallimard, 2012.
  • Albert Camus, Le Premier Homme, Futuropolis / Gallimard, 2013.

«Avec une guest star ultra-gauchiste nommée Sophie, la plus radicale antihéroïne de BD des années 80, et les clients déglingués ou tordus du Bar à Joe où Sinner a ses habitudes, Muñoz et Sampayo ont mis au point, sous forme d’histoires brèves, des concentrés d’énergie dévastatrice et de désespérance rageuse où se désagrège le rêve américain. ».

Entretien avec Jean-Claude Loiseau (Télérama)

A propos de l’illustration de L’étranger :

« La subtilité du dessin illumine le texte par le choix de ces images instantanées, intemporelles et comme abstraites. Le soleil redevient l’acteur principal dans cette succession de portraits, de sensations, de regards et Muñoz dispose comme en pointillés des scènes figées dans le mouvement et floutées par le souvenir. La profondeur de l’encre noire creuse dans la lumière aveuglante du texte, matérialisant les impressions de de l’intérieur. Les images et les mots s’épousent ainsi ce décor vu dans un accord amer, teinté par l’ironie tragique de l’œuvre de Camus et redonnent toute la mesure, en noir et blanc, de ce véritable monument de la littérature française. » (Lucie Servin, Le calamar noir)

Alexandra Schwartzbrod  (Libération)

Un site complet en français.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.