Abonnement aux flux : Articles

Jérôme Bucy

0 commentaire

Né à Saint-Quentin dans l’Aisne, Jérôme Bucy vit aujourd’hui à Paris.

De formation Vétérinaire (école de Toulouse), il est titulaire d’une Licence en Histoire (Paris).

Enfant, il est initié à la littérature policière en découvrant Mort sur le Nil d’Agatha Christie. Il se passionne ensuite pour l’Égypte, l’Histoire, et les voyages. Son premier roman, Jérusalem interdite (2002), raconte le voyage initiatique d’un jeune employé de banque qui brise le serment prêté à sa mère de ne jamais se rendre dans cette ville, et sillonne le Moyen-Orient afin de résoudre les mystères de son passé. Jérôme Bucy développe des intrigues dans des ambiances mystérieuses, nourries des descriptions de lieux imaginaires (sémaphore des chimères) ou réels (marché des Enfants Rouges et tunnels de la Petite Ceinture à Paris, citadelle de Spandau près de Berlin, port de Gdansk).

 

. Jérusalem interdite – liv-éditions, 2002 – Prix du salon du polar du Goéland Masqué (2003) et prix Yves Gibeau (2009)

. Amères désillusions – Liv-éditions, 2003

. La maison des enfants rouges – Liv-éditions, 2004 – Prix du salon de Groslay (2004)

. La chambre d’ambre – Belfond, 2008 (Pocket, 2009) – Prix du salon du polar de Mauves-sur-Loire (2009)

. La colonie des ténèbres – Belfond, 2010 (Pocket, 2011) – Prix du salon du Périgord Vert (2011).

 

Amères désillusions

« Une histoire solidement construite. Jérôme Bucy fait preuve d’une vraie habileté, entremêlant avec astuce les principaux nœuds de l’intrigue. La narration est aussi assez subtile, ne livrant qu’à petite dose chaque élément. »

Claude le Nocher (Action-Suspense)

 

La chambre d’ambre

« Il entretient ici un climat aussi cotonneux que les neiges polonaises. Le héros en apprend beaucoup sur cette résine précieuse qu’est l’ambre et les fantasmes qu’elle suscite. Surtout, il se met en danger pour découvrir la vérité sur des crimes d’hier et d’aujourd’hui. Hypothèses et action vont de pair. Méfions-nous des faux-semblants, avec lesquels l’auteur joue habilement ! On sait qu’il aime peaufiner ses intrigues complexes. Ce voyage en Pologne est fort excitant. »

Claude le Nocher (Action-Suspense)

 

La maison des enfants rouges

« Originale, fort bien bâtie, bien rythmée, maîtrisée de bout en bout, l’intrigue tricotée par l’auteur nous fait voyager entre Paris, Morbihan et Finistère. Le suspense intelligemment distillé éveille très rapidement (et n’arrête jamais par la suite de titiller) la curiosité du lecteur qui se laissera du reste facilement emporter par le style simple et l’écriture fluide et élégante de Jérôme Bucy. »

Mauvais genre Rade de Brest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.