Abonnement aux flux : Articles

Jean-Bernard Pouy

0 commentaire

Jean-Bernard Pouy

Jean-Bernard Pouy

Est-il vraiment nécessaire de présenter Jean-Bernard Pouy aux amateurs de polar ? Cette tâche n’est-elle pas hors de portée du rédacteur bénévole ? Certainement. Essayons quand même …

Et commençons par le plus simple : il est né à Paris le 2 janvier 1946. C’est ensuite que ça se complique car Jean-Bernard Pouy a tout fait dans le monde du polar. Il a gagné tous les prix, écrits de tout (théâtre, nouvelles, essais, poésie, scénarii de BD, romans …).

Il a créé des personnages et des collections. Citons bien entendu le Poulpe, avec ses compères Serge Quadruppani et Patrick Raynal, mais également Pierre de Gondol, enquêteur littéraire. Il est aussi à l’origine de la Série Grise, écrite en gros caractères et à destination des vieux (vieux mais pas gâteux) et rares doivent être les séries françaises dans lesquelles il n’a pas signé au moins un titre.

Champion de l’écriture sous contrainte, il est capable d’inventer une histoire sur n’importe quel sujet, et avec n’importe quel narrateur, comme le prouvent de façon très réjouissante les trois recueils coécrits avec son complice Marc Villard.

Affabulateur génial il en a trompé quelques-uns avec sa « traduction » de Die Amsel (Le Merle), laissant croire qu’il n’est que le traducteur d’Arthur Keelt, romancier imaginaire auteur du roman, et dont les citations se retrouvent dans certains autres de ses romans.

Découvreur de talents, passeur de textes il n’a de cesse de faire découvrir les auteurs qui l’enchantent et de faire la promotion du roman noir. Dont il est, en France l’un des plus beau représentant.

Bref, avec la venue de Jean-Bernard Pouy, Toulouse Polars du Sud fait d’une pierre deux coups : Nous pourrons rendre hommage à un très grand du roman noir français, nous assisterons au spectacle des Papous dans la tête, une émission de France-Culture, à laquelle il participe régulièrement.

 

Romans

. Spinoza encule HegelAlbin Michel, 1983

. Nous avons brûlé une sainteSérie Noire, 1984

. La Vie duraille, avec Patrick Raynal et Daniel Pennac sous le pseudonyme J.-B. NacrayFleuve noir « Spécial-Police », 1985

. Suzanne et les ringardsSérie Noire, 1985

. La Pêche aux angesSérie Noire, 1986

. L’Homme à l’oreille croquéeSérie Noire, 1987

. La Clef des mensongesSérie Noire, 1988

. Le Cinéma de papaSérie Noire, 1989

. Cinq nazesL’Atalante, 1990

. La Belle de FontenaySérie Noire, 1992

. RN 86Clô, 1992

. Le BienheureuxL’Atalante, 1994

. La petite écuyère a caftéBaleine n° 1, coll. Le Poulpe, 1995

. 54 x 13L’Atalante (1996)

. À sec ! : Spinoza encule Hegel, le retourBaleine, 1998

. Les Gros CulsBaleine, 1998

. Démons et vermeilsBaleine, coll. « Série grise » n° 1, 2000

. 1280 âmesBaleine, coll. « Pierre de Gondol » n° 1, 2000

. Le Merle, sous le pseudonyme d’Arthur Keelt (« trad. de l’allemand par J.-B. Pouy »)L’Atalante, 2002

. H4BluesSérie Noire, 2003

. NycthémèreLes Contrebandiers éditeurs, 2004

. Le Rouge et le VertSérie Noire, 2005

. Avec une poignée de sable : Spinoza encule Hegel 3Les Contrebandiers éditeurs, 2006

. Fratelli, illustré par Joe G. PinelliÉd. Estuaire, 2006

. Le Petit Bluff de l’alcootestLa Branche, coll. « Suite noire » n° 5

. NusFayard Noir, 2007

. La Récup’Fayard Noir, 2008

. Mes soixante huîtresFolie d’encre, 2008

. Feuque !Mare Nostrum, coll. « Polar Rock », 2008

. Cinq bières, deux rhumsBaleine, coll. « Le Poulpe », 2009

. HolidayBaleine, 2010

. Colère du présentBaleine, 2011

 

Recueils de nouvelles

. La Chasse au tatou dans la pampa argentineCanaille, 1993

. L’Angoisse du banc de touche au moment du coup d’envoiBaleine, 2001

. Les Roubignoles du destinSérie Noire, 2001

. Ping-pong, avec Marc VillardRivages/Noir, 2005

. Tohu-Bohu, avec Marc VillardRivages/Noir, 2008

. Zig Zag, avec Marc VillardRivages/Noir, 2010

 

Essais

. Je hais le cinémaLes Contrebandiers éditeurs, 2004

. L’Encyclopédie des cancres, des rebelles et autres géniesGallimard-jeunesse, 2006

. Une brève histoire du roman noirL’Œil neuf – éditions, 2009

 

A propos de La récup’

« Jean-Bernard Pouy, inoxydable du polar français, a le don de la fiction, comme Lolita avait le don d’agacer. En bon stakhano du noir, il a déjà publié quatre livres pour 2008, et ce n’est peut-être pas fini. A chaque fois, que du bon, excellent millésime. […] C’est drôle, c’est actuel, c’est fin, c’est nerveux et distingué. C’est Pouy.»

Bastien Bonnefous pour 20 minutes

 

A propos de Zigzag (coécrit avec Marc Villard)

« Zigzag c’est comme les noix de cajou à l’apéro, ou le paquet d’amandes enrobées de chocolat. On croit qu’on va pouvoir n’en manger qu’une, et qu’on saura s’arrêter. Erreur, sans s’en rendre compte, tout le paquet y passe. Là c’est pareil. Sauf que ça fait pas grossir, ça rend heureux, et peut-être même un peu moins bête.»

Jean-Marc Laherrère. (actu du noir).

 

Sites :

Une interview vidéo

Une autre dans l’Humanité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.