Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Rosa Montero

0 commentaire

Rosa Montero image3Rosa Montero, née en 1951 à Madrid est journaliste et romancière. Après une formation de psychologie et de journalisme, elle travaille pour le quotidien espagnol El País depuis 1976. En parallèle elle écrit des romans et publie le premier Crónica del desamor en 1979.

Très populaire, elle a beaucoup de succès dans les pays hispanophones et notamment en Espagne, avec ses ouvrages comme La Folle du logis (La loca de la casa) ou La Fille du cannibale (La hija del caníbal), best-seller dans son pays, et qui a été couronné du Prix Primavera en 1997, et figure parmi la liste « Les cent meilleurs romans en espagnol du XXe siècle » établie en 2001 par le journal El Mundo.

Au travers de près d’une vingtaine de romans elle explore tous les genres. En 2011, avec Lagrimas en la lluvia (Des larmes sous la pluie, 2013) elle crée le personnage de la Réplicante privée Bruna Husky, dans une enquête de polar-SF qui rend évidemment hommage à Blade Runner. Bruna revient en 2015 dans El pezo del corazon (Le poids du cœur).

Elle est également auteur de romans pour la jeunesse, de nouvelles et d’essais. Ses différents écrits lui ont valu de nombreux prix, de journalisme ou littéraires, autant en France qu’en Espagne.

  • Le territoire des barbares, Métailié (2002)
  • La folle du logis, Métailié (2004)
  • La fille du cannibale, Métailié (2006)
  • Le roi transparent, Métailié (2008)
  • Instructions pour sauver le monde, Métailié (2010)
  • Belle et sombre, Métailié (2011)
  • Des larmes sous la pluie, Métailié (2013)
  • L’Idée ridicule de ne plus jamais te revoir, Métailié (2015)
  • Le poids du cœur, Métailié (2016)

Le territoire des barbares :

«Rosa Montero propose une traversée sans escale, un voyage au bout de l’enfer de la vie : celui qui est en nous et avec lequel nous nous promenons chaque jour depuis l’enfance.»

Gérard de Cortanze. Le Figaro.

La fille du cannibale :

« Un récit est un immeuble. Pour tenir, il lui faut des fondations solides, plantées dans les tréfonds de la terre. Et aussi un art de l’empilement. Rosa Montero est une architecte hors pair. […] Rosa Montero jongle avec les formes narratives, sa plume joue aux ascenseurs espiègles : elle peut revenir au rez-de-chaussée, pour reprendre l’aventure policière, s’arrêter à la comédie, avant de filer vers le drame intime. »

Clara Dupont-Monod. Marianne.

Des larmes sous la pluie :

« Cette incursion de Rosa Montero dans la SF est une belle réussite. Son monde de 2109 est fascinant, même s’il nous terrorise. Et ses héros sont très attachants. »

Jean-Claude Vantroyen. Le Soir.

Le poids du cœur :

« Montero sait construire une intrigue, mêler action et réflexion, faire du futur un écho de nos inquiétudes actuelles.»

Hubert Prolongeau. Télérama.

Rosa Montero dans l’émission L’Humeur Vagabonde sur France Inter en février 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.