Abonnement aux flux : Articles

François Médéline

0 commentaire

François Médeline - crédit photo Maryan Harrington

François Médeline – crédit photo Maryan Harrington

François Médéline est né à Tassin-la-Demi-Lune, dans la banlieue lyonnaise en 1977.

Cadet d’une fratrie de trois garçons, il est élevé par sa mère, dans le village de Vernaison au sud de Lyon. Il émigre à Romans-sur-Isère à onze ans. Il y suit ses études secondaires et fait son apprentissage du rugby et du grec ancien. Diplômé de l’Institut d’Étude politique de Lyon où il a été chargé d’enseignement et de recherche (en particulier en sociologie politique), il aime pêcher la perche au bord du lac Léman, ramasser des trompettes de la mort et jouer à la belote coinchée. Il vit et mange politique. Il a commencé à écrire sérieusement à vingt ans quand il a lu Le Grand Nulle Part de James Ellroy même s’il en avait envie depuis ses onze ans, et la lecture de L’Étranger d’Albert Camus. Petit lecteur, ses goûts littéraires sont variés : Mort à crédit de Céline, Demande à la poussière de John Fante, Pas d’orchidées pour Miss Blandish de James Hadley Chase, Premier amour de Tourgueniev, Bel ami de Maupassant, Le Dernier baiser de James Crumley, Journal d’un vieux dégueulasse de Charles Bukowski. Il a vu une quinzaine de fois Il était une fois en Amérique de Sergio Leone, adore Mulholland drive de David Lynch. Il n’a aucune culture musicale.

Après La politique du tumulte paru en 2012, François Médéline publie en 2014 un roman noir Les rêves de guerre, également aux Éditions La manufacture des livres.

 

La politique du tumulte, La manufacture de livres (2012). Points-Seuil (2014).

Les rêves de guerre, La manufacture de livres (avril 2014).

 

A propos de La politique du tumulte

« Par son chevauchement d’intrigues s’enracinant dans les milieux de la politique et de la prostitution, son habileté à mêler personnages réels et imaginaires, à faire se croiser paumés et hommes d’influence, sa variété de registre de langues, oscillant entre gouaille populo et lyrisme brut, La Politique du tumulte évoque Le Grand Nulle Part de James Ellroy. LE roman noir de l’année. »

Macha Séry, Le Monde

 

Sur le blog encoredunoir de Yan Lespoux.

Et sur le site de francetvinfo.

SOFART – Episode 7 : François Médéline, romancier, interview réalisé peu avant le festival Quai du Polar 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.