Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Colin Niel

0 commentaire

Colin Niel ©P.MORALES

Colin Niel ©P.MORALES

Colin Niel est né en 1976 à Clamart. Il grandit au 12ème étage d’une ZAC à Issy-les-Moulineaux. Il s’intéresse aux ailleurs, voyage autant que possible, observe les oiseaux. Magicien, comédien amateur, il s’essaye à tout, avec plus ou moins de succès. Il suit des études en agronomie, en environnement, en écologie, et finit ingénieur, spécialisé dans la préservation de la biodiversité.

Il quitte alors la métropole pour travailler en Guyane durant six années qui lui permettent de côtoyer les nombreuses cultures de la région et particulièrement les populations noires-marrons du fleuve Maroni. Il y est notamment en charge de la création du parc national amazonien, une mission qui le marque beaucoup. Plus tard, il devient directeur adjoint du parc national de la Guadeloupe.

Amateur de romans noirs denses et humains, influencé par des Indridason, Lehane ou Hillerman, il se lance dans le polar à son retour de Guyane. Ainsi nait Les Hamacs de Carton, roman policier profondément social et très documenté, inspiré par une réalité trop quotidienne dans ce territoire aux frontières perméables : celle des immigrés, apatrides et autres étrangers en situation irrégulière. Un premier roman remarqué qui inaugure une série d’enquêtes menées par le capitaine Anato en Amazonie française. Le second roman Ce qui reste en forêt parait en 2013, également aux Éditions du Rouergue.

 

Les hamacs de carton – Rouergue Noir (2012), Babel/Actes Sud (2013)

Ce qui reste en forêt – Rouergue Noir (2013)

 

Sur Les hamacs de carton :

Interview sur le site du concierge masqué.

Sur le site k-libre.

Sur le site Lechoixdeslibraires.com.

 

Sur Ce qui reste en forêt :

Interview sur le site PagesVues.

Sur le site 20minutes.fr.

Sur le site Passion Polar.

Sur le site de Guyane 1ère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.