Abonnement aux flux : Articles

Claude Amoz

0 commentaire

Née en 1955, Claude Amoz est agrégée de lettres classiques, professeur de chaire supérieure en classe préparatoire littéraire et en chartes au Lycée Henri-IV.

Elle a choisi le pseudonyme androgyne de Claude Amoz pour éviter que ses romans ne soient d’emblée qualifiés de « féminins ». Dans ses romans noirs les traumatismes du présent prennent toujours racine dans les drames d’un passé que l’on cherche à cacher.

Bois-brûlé lui avait valu, en 2002, le prix mystère de la critique.

Après un long silence dans le roman noir, elle revient cette année chez Rivages avec La découronnée.

  • Le Caveau, Hors Commerce, (1997) ; puis J’ai Lu (2000).
  • Dans la tourbe, Hors Commerce (1999) ; puis J’ai Lu (2001).
  • L’Ancien Crime, Rivages/Noir (1999).
  • Bois-Brûlé, Rivages/Noir (2002).
  • Racines amères, Rivages/Noir (2002).
  • Étoiles cannibales, Rivages/Noir (2003).
  • Un de trop, Eden (2003).
  • Tours de clef, Autrement, coll. Noir Urbain (2004).
  • La découronnée, Rivages/Thriller (2017)

A propos de La découronnée

« Il y a du Simenon, bien sûr, chez Claude Amoz. Un sens aigu des atmosphères, un goût pour l’archéologie familiale et la plongée dans la vase des souvenirs enfouis. La phrase est simple, le texte ne la ramène pas, mais le mot est juste, cruel parfois. Une fois de plus, la mémoire est au centre, celle des gens, celle des lieux, douloureuse, incertaine.».

Michel Abescat. (Télérama)

« Certains secrets sont révélés, pas tous, et tout ne sera pas résolu. Mais entre-temps on ressentira la chaleur, la douleur, des êtres forts se montreront vulnérables, d’autres seront inflexibles dans leur fragilité. C’est émouvant, bouleversant parfois, tellement vrai quand on entend parler Maïa et son français hésitant. »

Jean-Marc Laherrère (actu du noir)

A propos de La découronnée sur la chaîne YouTube de Cercle Polar,

..et sur le site Encore du Noir de Yan Lepoux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.