Abonnement aux flux : Articles

Carlo Lucarelli

0 commentaire

Carlo Lucarelli est né à Parme le 26 octobre 1960 et vit non loin de Bologne. Considéré comme l’un des auteurs de roman noir le plus populaire d’Italie, Lucarelli a fait ses débuts avec la série du commissaire De Luca (Carte blanche, L’été trouble et Via delle Oche – ce dernier a reçu “Prix Mistery” en 1996,). Ces trois romans sont parus à la Série Noire. Fayard Noir publie en 2005 Enquête interdite qui avait obtenu en 1993 le Prix Alberto Tedeschi. C’est en 1998, que Gallimard fait paraître, dans la collection la Noire, Guernica, un superbe roman à l’écriture sobre et d’une grande beauté qui se déroule pendant la guerre civile espagnole en 1937.

Sa passion pour le mystère et pour l’histoire de l’Italie est à l’origine de son roman L’Île de l’ange déchu (candidat au Prix Bancarella » 2000 – Prix Franco Fedeli » 2000, Noire – 2002) et plus récemment de La huitième vibration (Métailié – 2010) un roman historique relatant les guerres coloniales et notamment la défaite italienne de Adua.

L’écrivain a enchaîné les succès avec la série de l’inspecteur Coliandro (Phalange armée – Série Noire 1996) et des histoires de tueur en série comme Almost Blue (Noire 2001) et Loup-Garou (Série Noire 2003) avec un beau personnage de femme-flic, Grazia Negro. On peut rappeler aussi Laura de Rimini (Série Noiree 2003) et un polar pour la jeunesse comme Fièvre jaune (Hachette 1998).

En 2011, Fleuve Noir publie Meurtre aux poissons rouges écrit avec Andrea Camilleri et en 2012, Les Juges, trois courts romans avec Andrea Camilleri et Giancarlo De Cataldo.

Les romans et essais de Carlo Lucarelli ont été traduits dans des nombreux pays, notamment en France, en Allemagne, aux États-Unis, Royaume-Uni, Espagne, Portugal, Japon, Hollande, Grèce, Norvège, Brésil et Roumanie.

Lucarelli a animé plusieurs séries d’émissions télévisées à succès consacrées aux meurtres célèbres non résolus, crimes des mafias, terrorisme, services secrets corrompus, etc.).

Son activité d’animateur Tv a été récompensée par le Prix Flaiano 2006. Carlo Lucarelli anime également une émission radiophonique consacrée aux mystères dans le monde du rock. Avec des amis, Il a créé un atelier d’écriture sur internet que l’on retrouve sur www.bottegafinzioni.it

Des nombreux titres ont été portés au petit et au grand écran, notamment les personnages de De Luca et Coliandro pour des séries télé; Loup-Garou et Almost Blue ont été adaptés au cinéma et mis en scène par Antonio Tibaldi et Alex Infascelli. En 2012 l’écrivain est passé à son tour derrière la caméra pour mettre en scène L’Île de l’ange déchu. Auteur polymorphe, Lucarelli a écrit aussi pour le theâtre, la radio et la BD.

 

Phalange armée (Falange armata), Série Noire (1996)

Le Jour du loup (Il giorno del lupo), Série Noire (1998),

Guernica (Guernica), La Noire, (1998)

Via Delle Oche (Via Delle Oche), Série Noire (1999)

Almost Blue (Almost Blue), La Noire, (2001)

L’Île de l’Ange déchu (L’Isola dell’Angelo caduto), La Noire, (2002)

Laura de Rimini (Laura di Rimini), Série Noire (2003)

Loup-garou (Lupo mannaro), Série Noire (2003)

La huitième vibration (L’Ottava vibrazione), Métailié (2010)

 

A propos de La huitième vibration

 «A travers La Huitième Vibration et le désastre colonial italien, Carlo Lucarelli aborde ainsi les conflits Nord-Sud, les guerres contemporaines, le racisme, le mépris de l’autre […] un passionnant roman choral, foisonnant de personnages et d’aventures. »

Fabio Gambaro. Le Monde.

« Dès la première page, nous entrons dans l’atmosphère de cette Afrique, faite de chaleur, d’humidité, de sueur, d’insectes, d’odeurs, de bruits. (…) Il y a les dialectes des Erythréens, et des langues de tous leurs conquérants (Arabes et autres), mais aussi ceux des Italiens, qui amènent avec eux leurs cultures régionales. Lucarelli réussit à nous faire percevoir tout cela en mettant en jeu les sens du lecteur à travers une écriture évocatrice d’images et d’odeurs. Nous ressentons le malaise du climat, le malaise des regards de la population dont on ne perçoit pas les pensées. Nous entendons les sons d’une terre inconnue, c’est un roman choral où chaque personnage est le personnage principal parce qu’il raconte son histoire au lecteur. »

La Reppublica.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.