Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Ayerdhal

0 commentaire

Ayerdhal par René-Marc Dolhen

Ayerdhal par René-Marc Dolhen

Né à Lyon à une autre époque, Ayerdhal partage son temps entre l’Hexagonie (sud) et la Bruxellie (sud aussi). Autodidacte s’intéressant avec la même ferveur athée aux sciences inhumaines et aux sciences inexactes, il s’est commis dans une foultitude d’impasses professionnelles avant de renoncer à ne pas écrire.

Dartman fou, archer dangereux, pongiste incurable, arpenteur inlassable des régions vinicoles, il a un penchant marqué pour le cri des pneus dans la montagne et un autre beaucoup plus tendre pour Sara Doke.

Accessoirement, il est l’auteur de vachement de romans et du double de nouvelles dans les différents mauvais genres, dont Rainbow Warriors, qui a fait couler beaucoup d’ancres (sic), et Bastards, le dernier ouvrage en date, un thriller de gouttière pure race.

Il a eu le prix Cyrano 2011 pour l’ensemble de son œuvre

 

La Bohême et l’Ivraie, Au Diable Vauvert ,1990 (rééd. 2011)

Mytale, Au Diable Vauvert, 1991 (rééd. 2010)

Demain, une oasis, Au Diable Vauvert, 1992 (rééd. 2006) – Grand prix de l’Imaginaire 1993

Le Chant du drille, Au Diable Vauvert, 1992 (rééd. 2009)

Cybione, 1992

L’Histrion, Au Diable Vauvert, 1993 (rééd. 2011)

Sexomorphoses, 1994

Polytan (Cybione-2), 1994

Balade choreïale, Au Diable Vauvert, 1994 (rééd. 2009)

Genèses, 1996

Chroniques d’un rêve enclavé, Au Diable Vauvert, 1997 (rééd. 2009) – Prix Ozone 1997

Consciences virtuelles, 1998

Étoiles mourantes, co-écrit avec Jean-Claude Dunyach, 1999 – Prix Tour Eiffel 1999 et Prix Ozone 2000

L’Homme aux semelles de foudre, 2000

Keelsom, Jahnaïc (Cybione-3), 2001

La Logique des essaims, Recueil, 2001 (rééd. 2004)

L’Œil du spad (Cybione-4), 2003

Transparences, Au Diable Vauvert, 2004 – Grand prix de l’Imaginaire 2004 Prix Michel Lebrun 2004

Résurgences, Au Diable Vauvert, 2010

RCW, ActuSF, 2012 – Prix Rosny Aîné 2013

Rainbow Warriors, Au Diable Vauvert, 2013 – Prix Bob Morane 2014

La troisième lame, ActuSF, 2013

Bastards, Au Diable Vauvert, 2014

 

A propos de Rainbow Warriors :

« On avouera d’abord s’être bien amusé. La vivacité de l’oeil, la rapidité de l’esprit et des dialogues, la fantaisie funambule, aux limites du cassage de gueule, réjouissent au plus haut point. […] Mais le plaisir de lecture ne tient pas seulement à l’humour et au brio du récit. Ayerdhal interroge certains comportements néocolonialistes et l’ambiguïté du droit d’ingérence. Bref, c’est sérieux. Mais pas sérieusement. »

Michel Abescat dans Télérama.

« Ayerdhal mène l’action tambour battant avec un sens de l’humour qui renforce son propos (ainsi cet assaut final où 250 « amazones » parachutées depuis des hélicoptères fondent sur l’armée du Mambesi au son de La Chevauchée des Walkyries…). Totalement déjanté, explosif de bout en bout, ce roman pose les bonnes questions sur le droit d’ingérence et les politiques post-interventions lors des renversements de régimes dictatoriaux. Passionnant. »

François Busnel dans l’Express.

 

A propos de Bastards :

« Du pur Ayerdhal, avec donc, des complots compliqués, des implications politiques, des femmes de caractères qu’il vaut mieux ne pas trop chercher, de l’action, des scènes de castagne d’anthologie, des personnages hors du commun …  […] Et toujours ce talent de conteur qui fait qu’une fois le livre ouvert les pages tournent toutes seules. Et toujours cette rage et cette colère intactes contre les injustices d’un monde auxquelles l’auteur, et ses personnages, ne se résignent jamais. »

Jean-Marc Laherrère sur Actu-du-noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.