Abonnement aux flux : Articles | Commentaires

Arni Thorarinsson

0 commentaire

Arni THORARINSSON

Arni THORARINSSON (c) Philippe Matsas

Arni Thorarinsson est né à Reykjavik en Islande, en 1950 et montre dès son plus jeune âge un intérêt pour le cinéma, la musique et l’écriture. Après des études de littérature comparée à l’université de Norwich en Angleterre, il parvient à combiner ses trois passions en devenant critique de films et de livres, avant de se lancer dans les reportages d’investigations, interviews et autres promotions d’ouvrages. Journaliste de profession, il travaille pour deux grands journaux islandais et devient fondateur et éditeur du premier hebdomadaire islandais d’investigation.

Il participe par la suite au succès du magazine « Glossy », le plus populaire du pays.

Membre des jurys de festivals internationaux de cinéma, il a été organisateur du Festival de cinéma de Reykjavik de 1989 à 1991.

Travaillant régulièrement à la radio et à la télévision comme scénariste, il écrit dix polars vendus dans plus de quinze pays à travers le monde. Ses ouvrages rencontrent rapidement le succès et Einar, son journaliste de héros, devient célèbre par delà les frontières islandaises, puisque ses aventures sont traduites dans presque toute l’Europe. Quatre d’entre elles ont été publiées en France aux Editions Métailié : Le temps de la sorcière (2007), Le dresseur d’insectes (2008), Le septième fils (2010), et un titre à paraître à l’automne 2012.

Son œuvre est une véritable radiographie de l’Islande d’aujourd’hui. Arni Thorarinsson parvient à nous embarquer dans un monde construit avec beaucoup d’ironie sur fond de rock et de blues où l’intrigue policière donne à ses romans, à la manière d’un Henning Mankel, une dimension sociale et critique de la société islandaise.

 

. Le temps de la sorcière – Éditions Métailié, 2007

. Le dresseur d’insectes – Éditions Métailié, 2008

. Le septième fils – Éditions Métailié, 2010

 

Citation

« Le polar, c’est un peu le « rock » de la littérature. »

 

Interview d’Arni Thorarinsson sur Nabbu

 

Le septième fils – Éditions Métailié

Les soirées sont longues à Isafoldur, la capitale des fjords de l’ouest de l’Islande, quand on est chargé de traquer le scoop par un rédacteur en chef avide de sensationnel, et qu’on rêve de retrouver sa nouvelle petite amie laissée à Reykjavik. Et puis on découvre que les bars des hôtels abritent des célébrités intéressantes, une séduisante vedette du football national et son copain d’enfance qui le suit comme son ombre et profite de ses conquêtes, une chanteuse pop qui a failli gagner le titre de Nouvelle Star, un brillant avocat d’affaires, les groupies respectives de ces gens importants, et des groupes d’adolescents en révolte.

Des maisons brûlent, des tombes sont profanées, des touristes lituaniens sont volés et soupçonnés de trafic de drogue, tout s’emballe…

Einar, le correspondant du Journal du soir, mène l’enquête avec son air désabusé, sa nonchalance et une ironie qui lui permettent d’apprivoiser les témoins et de porter un regard sans préjugés sur les événements.

Suite des aventures de Einar commencées dans les deux précédents romans, ce périple dans l’Islande profonde nous montre les transformations mondialisées d’une société au bord de la crise économique, et nous fait voyager au rythme du blues et du rock chers à l’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.